Thiers éliminé aux tirs aux buts face à Montluçon (2-2 /4-5 tab)

September 30, 2018

           Le tirage de la Coupe de France n’avait guère été clément envers les SAT et Montluçon car ces deux équipes de National 3 devaient en découdre dès le quatrième tour. Les visiteurs, auteurs d’un début de saison plus que correct, partaient avec une confiance qui était peut être moins présente côté Thiernois, ces derniers étant à la recherche de leur premier succès contre une équipe de ce niveau. Pour ne rien arranger à leurs affaires, les SAT étaient privés de Laissaoui sur blessure, de Benzogli pour accumulation de cartons jaunes, et de Da Silva, qui purgeait son ultime match de suspension.

        Le début de match était en faveur des joueurs de l’Allier. Dès la cinquième minute, Maconda se présentait face à Simon Roche mais le gardien remportait son duel. Les vingt premières minutes étaient donc dominées par les visiteurs, sans pour autant se montrer dangereux hormis sur l’occasion déjà citée. Les débats se rééquilibraient et tournaient même très légèrement à l’avantage des Thiernois. Sur un coup franc aux 40 mètres frappé par Koualed, Saint-André remisait brillamment pour Tack qui trompait le gardien montluçonnais Jannot (37ème). Les SAT tentaient d’enfoncer le clou. Sur un débordement de Debal, Bonnemoy trouvé en retrait voyait sa frappe contrée. Sur une remontée de balle rageuse, le capitaine Kevin Saint-André trouvait Tack dans la surface mais il était repris in extremis.

 

      A la mi-temps, les SAT revenaient avec un avantage d’un but, mérité sur la fin de cette période.

     La seconde période recommençait sur un rythme plus lent. Peu d’occasions à se mettre sous le dent, jusqu’à l’heure de jeu où Martins frappait à l’entrée de la surface. Frappe déviée subtilement de la tête par Tack qui lobbait le gardien visiteur. Le break était fait. Montluçon ne semblait pouvoir mettre en danger des Thiernois bien en place et qui n’étaient pas mis en danger. Jusqu’à ce coup-franc à la 83ème minute où Maconda gagnait son duel de la tête contre Tawaba et dont la tête passait entre les gants de Simon Roche. Les démons du passé ressurgissaient et le jeu thiernois allait complètement se déliter, face à des Montluçonnais qui recommençaient à y croire de nouveau. Incapables de se dégager définitivement, les SAT voyaient le couperet de l’égalisation passer tout proche quand sur un centre, Maconda trouvait la barre. Le ballon suivait la ligne et un Montluçonnais, plus prompt, envoyait sa frappe dans les nuages. Un avertissement très sérieux. Au bout de six (trop ?) longues minutes de temps additionnel, valable selon l’arbitre par l’absence de ramasseurs de balle, Montluçon obtenait un corner de la dernière chance. Leur gardien montait et, seul aux 6 mètres, ajustait sa tête pour égaliser et offrir à ses coéquipiers trente minutes supplémentaires.

        La dynamique avait totalement changé. Montluçon, totalement revigoré, dominait très largement ces prolongations. Un coup-franc obligeait Roche à une belle parade. Maconda perdait son duel dans la surface et ne cadrait pas. Pendant ces 30 minutes, les SAT n’arrivèrent jamais à porter le moindre danger dans la surface adverse. Il fallait donc s’en remettre à la fatidique séance de tirs aux buts. Et comme souvent dans ces cas là, c’est l’équipe revigorée qui s’en est le mieux sortie. Pourtant, Simon Roche sortait l’arrêt sur un tir au but décisif, après un échec de Galinié. Lors de la mort subite, c’est le gardien montluçonnais, véritable héros de son équipe sur ce match, qui sortait le tir au but de Jouanin pour offrir la qualification à son équipe.

        La magie de la Coupe de France a encore opéré sur ce match. Un gardien buteur au bout d’un temps additionnel interminable, puis qui arrête deux tirs aux buts dans la séance décisive. Encore une fois, c’est contre les SAT que le sort s’acharne, la même rengaine depuis le début de saison. Une élimination précoce et toujours pas de victoires face à un adversaire de N3 depuis la mi-août. Pourtant, le contenu n’est jamais mauvais mais les Thiernois font face à un cruel manque de réussite. Là est sans doute le facteur principal mais il ne peut tout expliquer. Cela fait deux fois que les SAT se font reprendre puis dépasser avec un avantage de deux buts. Cette réussite finira par tourner. En attendant, le travail et les efforts fournis par les joueurs seront bel et bien récompensés. Ne pas baisser la tête et surtout rester soudés face aux éléments défavorables, qu’ils soient justes ou non, permettront aux SAT d’engranger les points en championnat, seul objectif de la saison dorénavant. Cela commence dès samedi prochain, toujours à domicile, face au FC Aurillac-Arpajon, candidat déclaré à la montée mais auteur d’un début de saisons assez poussif.

 

                                       par Thomas Meignan

 

à Thiers (stade Antonin-Chastel) pour le score final THIERS 2-2 MONTLUÇON 

                                                                                                       /4-5 tab 

Buts pour Thiers : Tack (38e et 66e) ; pour Montluçon : Maconda (80e), Jannot (90e+5)

 

Effectif pour Thiers :  Roche, Peauger (Marimoutou 90e), Guéhennec, Tawaba, St André, Koualed, Bonnemoy (Belmadi 82e), Jouanin, Tack, Debal (Galinié 77e), Martins. Entr. : Patrick Volkaert.

 

Plus d'information encore sur le club des SAT sur le site web officiel...

https://www.sat-football.com

 

 

Please reload

© 2016 SAT FOOTBALL