Maintenus, les SAT coulent Aurillac

May 14, 2018

       Lors de la victoire à Bourg-en-Bresse d’il y a deux semaines, les SAT avaient fait un pas important vers le maintien en National 3. Pour ne pas avoir à regarder les autres résultats, les Thiernois devaient prendre des points lors du dernier match à domicile de ce samedi, face à Aurillac-Arpajon. Ces derniers, candidats à la montée en début de saison, n’ont pas su tenir le rythme infernal imposé par Bourgoin et Saint-Etienne et n’avaient plus rien à jouer en venant à Thiers.

 

    Avant le déluge qui allait s’abattre lors des 60 dernières minutes, c’est un déluge de buts que subissait des Cantaliens dépassés par des Thiernois très entreprenants et qui avaient à cœur de prendre ce match par le bon bout. Sur le premier corner frappé par Laissaoui, Kévin Saint-André sautait plus haut que tout le monde pour catapulter le ballon au fond des filets d’un gardien impuissant (3ème). Un but amplement mérité à la vue de sa très belle saison. Deux minutes plus tard, Carmo s’échappait sur son côté gauche et repiquait dans l’axe face à une défense trop passive. Il enroulait dans le petit filet opposé pour le but du break, son septième de la saison. A la huitième minute, Da Silva, encore une fois dans tous les bons coups du soir, centrait du côté gauche pour Tack (9ème but), qui fusillait un gardien visiteur qui devait aller chercher déjà pour la troisième fois le ballon au fond de ses filets. L’avantage semblait presque décisif à ce moment du match. Aurillac rentrait alors enfin dans son match et tentait de réagir mais les Cantaliens se montrèrent beaucoup trop imprécis pour se montrer dangereux. Les SAT avaient reculé mais arrivaient à exploiter les contres. Juste avant la mi-temps, Laissaoui était décalé tout seul dans la surface avec plusieurs solutions en retrait. Trop même car il ne sut quoi faire et envoya le ballon au troisième poteau. Sans regrets toutefois avec  cet avantage acquis.

     En deuxième mi-temps, Aurillac revenait avec d’autres intentions et fit passer dix minutes difficiles aux Thiernois. Mais pendant les rares fois où la défense était prise à défaut, le dernier rempart Simon Roche s’interposait avec brio pou empêcher une réduction du score qui aurait relancé le match. Toujours sous une pluie diluvienne, les SAT reprirent le contrôle du match, sous l’impulsion d’un milieu de terrain Jouanin-Benzogli rayonnant. Carmo, seul face au gardien, trouvait la transversale alors que Marimoutou était seul à ses côtés. Tack se vit refuser un but pour hors-jeu après plusieurs parades du gardien cantalien. La fin de match sera plus équilibrée même si Aurillac tenta jusqu’à la fin de sauver l’honneur. Thiers trouvera une nouvelle fois le poteau en fin de match. Sans temps additionnel au bonheur de tous les acteurs, l’arbitre sifflait la fin du match sur ce score de 3-0 acquis au bout de 10 minutes. 

 

       Les SAT sont donc officiellement maintenus en National 3. Un maintien qui semblait bien parti à la fin de l’hiver mais qu’une mauvaise série au printemps avait rendu plus précaire. Les joueurs auront su réagir pour aller chercher les derniers points nécessaires en réalisant deux très belles prestations. Les SAT finiront entre la 6ème et la 9ème place en fonction des résultats de la dernière journée. Une dernière journée sans enjeux qui les verra se rendre en banlieue lyonnaise pour y défier Ain Sud à Saint-Maurice-de-Beynost. L’occasion de se tester une dernière fois face à une équipe qui, après un début de saison compliqué, a réalisé un très beau parcours pour se hisser à une belle cinquième place.

 

                                                                                                                                           par Thomas Meignan

     

 

    La R2, elle,  grignote un peu terrain à ARPAJON...

      Après cela pour les SAT, l’enjeu majeur de cette fin de saison sera de maintenir l’équipe réserve.

      Toujours dernière, elle est allée chercher un point à Arpajon dimanche dernier. Ce point leur permet de rester au contact des équipes qui les précèdent. Mais il faudra gagner lors des deux derniers matchs pour se maintenir sans prendre en compte les autres résultats. Mission difficile mais pas impossible avec un prochain déplacement à Brioude, dans deux semaines, qui n’a plus rien à jouer, et la réception du FC Riom, déjà champion, lors de la dernière journée.

 

 

 

Please reload

© 2016 SAT FOOTBALL